Err

Précautions d’emploi des huiles essentielles à lire avant toute utilisation

Ces informations doivent également être transmises aux personnes à qui vous offrez des huiles essentielles

  1. Les huiles essentielles sont très concentrées et donc très puissantes : elles doivent être utilisées avec précaution et dans des dosages très limités.
  2. Les huiles essentielles doivent être conservées hors de la vue et hors de portée des enfants. Par sécurité il est préférable de laisser le codigoutte sur chaque flacon et de s’assurer qu’ils sont correctement fermés.
  3. De façon générale les huiles essentielles sont déconseillées aux enfants de moins de 3 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes très sensibles ou de santé fragile, aux personnes présentant un cancer hormono-dépendant…sauf avis médical.
  4. En cas de suivi d’un traitement médical, n’associez huiles essentielles et médicaments sans consulter votre médecin.
  5. Ne pas appliquer les huiles essentielles sur les yeux, le contour des yeux ou dans les oreilles : en cas de contact, appliquer une huile végétale neutre puis rincez à l’eau abondamment.
  6. La majorité des huiles essentielles doivent être diluées dans une huile végétale avant application sur la peau. Un test de tolérance cutané dans le pli du coude est toujours conseillé 48H avant l’utilisation d’une huile essentielle pure ou diluée sur la peau. En cas de réaction de la peau, irritation, rougeur…le produit ne doit pas être utilisé.
  7. Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes, notamment toutes les huiles provenant d’agrumes (bergamote, citron, citron vert, orange, madarine, pamplemousse…) mais également angélique, céleri, khella, livèche, verveine citronnée…ainsi que le macérat huileux de millepertuis. Après avoir utilisé l’une de ces huiles sur la peau, il est recommandé d’attendre 10 heures avant une exposition au soleil.
  8. Certaines huiles essentielles peuvent irriter la peau ou présenter une toxicité en cas de surdosage ou sur une utilisation à long terme, notamment : Achillée millefeuille, ail, ajowan, aneth, basilic tropical, baume de Copahu, bay saint thomas, bouleau merisier, cannelle, carvi, cèdre, cumin, curcuma, cyprès, estragon, eucalyptus à cryptone, eucalyptus globulus, eucalyptus mentholé, fenouil doux, gaultherie, girofle, hélichryse Italienne, khella, laurier, lemongrass, noix de muscade, lentisque pistachier, livèche, menthe, origan compact, origan vulgaire, pin sylvestre, romarin camphre, romarin verbénone, rose de Damas, sapin baumier, sarriette des montagnes, tanaisie annuelle, térébenthine, thym saturéoïdes, thym thymol, verveine odorante, ylang-ylang.
  9. Les huiles essentielles ne doivent jamais être injectées.
  10. Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées par voie orale après avis de votre médecin : elles doivent être absorbées à l’aide d’un support alimentaire (pastille neutre, miel, sucre ou huile alimentaire). Privilégiez la qualité Biologique.
  11. En cas d’ingestion accidentelle : surtout ne pas faire vomir ! Contactez aussitôt un centre anti poison et consultez un médecin. Si possible rincez la bouche avec une cuillère à soupe d’une huile végétale alimentaire et avaler 1 cuillère à soupe d’huile végétale alimentaire pour diluer l’huile essentielle.
Sur notre site internet, les informations sur les propriétés et indications des huiles essentielles proviennent d’ouvrages de références en aromathérapie, provenant d’auteurs reconnus notamment Danièle Festy et Dominique Baudoux qui sont pharmaciens et aromathérapeutes. Ces informations indiquent l’usage traditionnel des huiles essentielles pour soulager des maux du quotidien.

Pour autant en cas de maladie ou de doute sur l’utilisation des huiles essentielles, il est nécessaire de consulter un médecin.
De même, en cas de problème liée à une mauvaise utilisation des huiles essentielles : application pure sur les muqueuses, sur dosage, réaction allergique…Consultez rapidement un médecin.